Main / ProjetBiodivBle

La biodiversit des espces cultives: le bl

Enjeu

La biodiversit des espces sauvages, souvent value en terme de diversit interspcifique est un enjeu relativement bien perue par le grand public et les cologues. Par contre la biodiversit domestique, et notamment la biodiversit intraspcifique reste peu analyse. Pourtant, il est admis que les 40 dernires annes se sont traduites par une rosion forte de cette biodiversit. La plupart des varits de bls actuellement cultives sont issues d'un nombre relativement limit de lignes pures.

Problmatique

Dans le cadre des plans nationaux de la biodiversit, il est essentiel de pouvoir mettre l'accent sur l'rosion de la biodiversit domestique pour envisager la mise en place de politiques publiques efficaces. Il faut pour cela dterminer la gnalogies des espces cultives pour prendre la mesure du phnomne d'appauvrissement.

Bilan du projet pris en charge par Magali Naville

Runion faite le 10/11/2005 au local de Cachan.

Le rapport pourra tre mis en ligne sur le site de lITAB, voire de la Boutique de Science et sera utilis par lITAB notamment qui se focalisera plus particulirement sur ce sujet cette anne. Dautres supports de finalisation du projet ont t discuts,dont un article de 2 pages sur le journal Alter Agri, destin aux agriculteurs. Les aspects conomiques du sujet, en discutant du bnfice dune exploitation accrue de la biodiversit des espces cultives pourrait tre abords. Ce travail ncessite des comptences en conomie et Gestion et un tudiant du dpt D2 de lENS Cachan pourrait sen occuper.

Pour la suite, Matthieu a propos dautres points danalyse : - Lvaluation de la biodiversit despces vgtales cultives, comme la pomme, la tomate et surtout le mas qui a fait lobjet de nombreuses tudes. - Lvaluation de la biodiversit des espces slection mutualiste, notamment les animaux dlevage comme les vaches allaitantes. Cas difficile tudier car peu de matriel danalyse gntique disponible (les banques de sperme de ces animaux ntant autoriss que rcemment).

Les tudiants qui pourraient reprendre ce sujet feraient soit de lanalyse bibliographique comme Magali, soit un travail danalyse de squences gntiques dans le cadre dun stage de 3 mois et plus en laboratoire, auquel cas Matthieu a des contacts avec des centres de recherche en Agrobio qui pourrait accueillir ce genre de stagiaires. Ces centres, situs dans plusieurs pays europens ( ?? Wageningen aux Pays-Bas, le FIBEL en Suisse , le DARCOF au Danemark) , sont des partenaires de lITAB qui nest pas apte faire un travail de recherche. Le financement pourrait se faire dans le cadre dun programme ERASMUS ou par les centres de recherche eux-mmes qui auraient des subventions spciales pour des partenariats europens. La Boutique de science se chargerait de contacter ces centres dans un premier temps et de discuter des modalits prcises du stage (encadrement, fiancement) , puis de le proposer aux tudiants de licence ou Maitrise du dpartment BGB, de mettre en contact le stagiaire avec le centre de recherche et de le suivre rguliment

Last modified: November 11, 2005, at 01:19 PM