Projets / Sciences

Demande du collectif "Pollution Costebelle"

(http://www.pollutioncostebelle.com)

Enjeu :

Ce collectif a t cr par les familles du quartier de Costebelle Hyres dans le Var. Ils dclarent : "Nous recevons depuis des annes les rejets de gaz imbrl d'une usine de goudron APPIA (Eiffage) situe cot. L'objectif de notre collectif est de faire une pression coordonne sur les pouvoirs publics pour forcer l'industriel se mettre aux normes dans l'urgence."

Problmatique :

L'arrt d'exploitation de l'usine en question fixe un seuil apparemment assez laxiste sur les rejets dans l'air. Il ne prend en compte que les particules mises (et pas la composition des gaz), et fixe un seuil 50 microgramme/m^3. Or, la legislation actuelle est un peu plus severe. Il est donc ncessaire d'effectuer des mesures complmentaires.

Demande de la MNLE Rhne-Alpes (Mouvement National de Lutte pour l'Environnement)

(http://perso.wanadoo.fr/mnle/)

Enjeu :

Devant l'utilisation gnralise des canons neige, l'association souhaiterait voir valuer leur impact sur les quilibres hydrologiques, ainsi qu'obtenir une estimation des effets des produits utiliss pour faire cristalliser la neige "de culture" sur l'environnement.

Problmatique :

L'AFSSET ralise une tude sur la toxicit des produits utiliss. Reste valuer l'impact hydrologique de l'utilisation de ces canons neige.

Les demandes de l'ITAB (Institut technique d'agriculture biologique)

(http://www.itab.asso.fr/)

Agriculture, compaction des sols et gestion de l'eau

Enjeu :

Les inondations rgulires ont attir l'attention entre la gestion des sols, le paysage, l'agriculture et... l'eau ! On a ainsi re-dcouvert, qu'un paysage - ses haies, ses parcelles, ses murets, ses bosquets, ses chemins, creux ou non, ses tangs; est souvent un amnagement territorial dont la gestion de l'eau est l'une des finalits.

Toutefois si cet lment paysager est fondamental, il ne suffit pas rendre compte des problmes d'inondation et d'rosion. L'importance mdiatique donne aux haies, risque d'obrer un phnomne plus fondamental, l'volution de la permabilit des sols agricoles. Le recul de la prairie, la baisse de la teneur en matire organique des sols, le tassement sous l'effet du gros matriel ont lentement rduit la porosit des sols et donc rduit leur permabilit. Dans certains cas, comme dans les plaines de limons battants, le sol est pratiquement aussi impermable qu'un sol artificialis.

Problmatique :

L'orientation des politiques agricoles en fonction d'une meilleure prise en compte des enjeux territoriaux implique que l'on puisse asseoir les dispositifs rglementaires ou financiers sur des tudes de cas prcises ayant permis de mesurer l'ampleur des phnomnes. Il y a donc une ncessit de caractriser le lien entre pratique agricole et porosit des sols.

Cadre :

La ferme de la Bergerie (Chaussy-Val d'Oise) est un domaine agricole proprit d'une fondation qui y mne une action prospective en matire de gestion du territoire. Le domaine, gr selon les pratiques de l'Agriclutre Biologique, est en polyculture-levage associant prairie et grande culture. Un dispositif exprimental a t mis en place avec Arvalis-institut du vgtal, et le GAB Ile de France pour suivre un lot de 63 ha sans levage. Une station mto est en place. La caractrisation des sols de l'lot a t effectue, ainsi que, de manire plus lche, de l'ensemble de l'exploitation. Il s'agirait de complter ce dispositif par une tude de l'volution de la permabilit/porosit des sols tant sur la partie sans levage que sur la partie avec levage.

Diffrentes approches de la slection et de la conservation de la biodiversit gntique

Enjeu :

La biodiversit domestique, ovine, bovine, cralire, fruitire, lgumire etc, fait l'objet de modles de gestion conomique et sociale trs diverse. Les lgumes comme le mas font l'objet d'une privatisation extrme alors que les ovins ou les bovins-viandes font l'objet d'une gestion mutualistes (les UPRA: Union pour la promotion de la Race tant des unions de producteurs). L'origine de cette diversit est complexe autant li des rapports de force qu' des possibilits (la castration aise des mas et la facilit de faire des hybrides a facilit la privatisation. Par contre ces modes d'organisation n'ont jamais t valu du point de vue de la biodiversit.

Problmatique :

La biodiversit tant devenue un enjeu pour le dveloppement durable, il s'agit de comparer diffrentes options de gestion de la biodiversit, notamment en comparant l'volution de celle-ci par rapport aux modes d'organisation adopts. L'hypothse est que la gestion mutualiste permet, sous certaines conditions, de conserver une plus grande biodiversit en rpartissant mieux le cot de cette conservation.

Outils mathmatiques de la recherche en biologie

Enjeu :

La question de la mise en vidence des phnomnes au sein des systmes complexe c'est dire ds lors qu'il n'est pas possible de mettre en place une manipulation simple - est une question fondamentale dans l'tude des systmes vivants. Cela fut notamment un moteur important pour le dveloppement des statistiques. Toutefois l'approche statistique classique elle-mme rencontre d'importantes limites ds lors qu'il s'agit d'tudier des systmes taille relle dont les rptitions sont coteuses quand elle ne sont pas impossibles.

Problmatique :

Il semble que dans de nombreux dispositifs exprimentaux mis en place en agriculture, il est conomiquement voire physiquement impossible de runir une population statistique suffisamment vaste pour pouvoir analyser correctement un phnomne. Il faut donc tayer ce constat partir d'une analyse des dispositifs exprimentaux, et, pour le coup, faire une analyse de l'intrt de ces dispositifs d'un point de vue statistique.

Last modified: August 01, 2007, at 10:24 AM